Genre: jazz
Qui ? Mike Stern
Titre: All Over The Place
Chez qui ? (Heads Up/Musikvertrieb)

Le disque de la dernière chance (artistique)? Celui en tout cas des retrouvailles avec un guitariste de la fulgurance tombé en somnolence depuis… une éternité. Autant dire qu’on avait fini par conclure au mirage: une traversée de la galaxie Miles au début des années 1980, des chassés-croisés à la nitroglycérine avec feu Bob Berg, quelques participations défendables aux disques des autres, et puis l’indigence cachetonneuse de semi-réussites (voire quasi-ratages) toujours plus éteintes. La remise en selle est spectaculaire avec ce All Over The Place où Mike Stern retrouve tout: sa fougue hendrixienne, sa culture, son imagination et son affection d’enfant terrible du jazz, ses compositions au groove du feu de Dieu. Et des partenaires tout-terrain et toutes générations galvanisés par cette renaissance: Chris Potter sidère en Bob Berg de substitution, Randy Brecker se souvient qu’on l’a pris pour l’un des grands trompettistes de l’après-Lee Morgan, le frigorifique Dave Weckl entre en combustion, Richard Bona apporte son grain de folie et Esperanza Spalding sa caution de coqueluche d’un jazz enfin féminisé.