Carnet noir

Mireille Darc, souvenirs de belles années du cinéma français

L'icône du cinéma français des années 1970 est décédée à l'âge de 79 ans, a indiqué sa famille à RTL. L'actrice avait été victime de plusieurs attaques cérébrales l'an dernier

La famille de Mireille Darc a annoncé le décès de l’actrice à RTL ce lundi matin. Elle était âgée de 79 ans. L’actrice emblématique des années 60 et 70 avait été victime de plusieurs attaques cérébrales l’an dernier.

Née le 15 mai 1938, Mireille Aigroz, souvent comparée à Brigitte Bardot, avait choisi son pseudonyme en référence à Jeanne d’Arc, rappelle RTL. Surnommée la grande sauterelle depuis le succès du film éponyme en 1966, Mireille Darc s’est illustrée dans les polars de Georges Lautner avec qui elle a tourné une quinzaine de films.

Elle jouera également au côté de Pierre Richard dans Le Grand Blond avec une chaussure noire en 1972, et Le Retour du grand blond deux ans plus tard.

Mireille Darc fut pendant douze ans la compagne d’Alain Delon, rencontré lors du tournage de Jeff, et tourna dans de nombreux films à ses côtés.

Une santé fragile

Elle a mis sa carrière entre parenthèses au début des années 1980 pour des raisons de santé. Atteinte depuis l’enfance d’un souffle au cœur, elle subit en 1980 une opération à cœur ouvert, avant d’être de nouveau opérée en 2013.

Lors d’un accident de voiture dans le Val d'Aoste, elle avait été grièvement blessée, et sa colonne vertébrale fracturée l’avait immobilisé pendant trois mois dans une coquille à l’hôpital de Genève.

Racines suisses

Mireille Darc était revenue dans les années 1990 sur le devant de la scène par la télévision, renouant avec la popularité dans des rôles de femme décidée et indépendante dans plusieurs séries. Elle avait aussi réalisé plusieurs documentaires sociétaux, notamment pour Envoyé Special sur France 2.

Mireille Aigroz avait des racines suisses. Son père était originaire de Combremont-le-Petit (VD), rappelait en février 2016 le journal Femina. Avec ses frères, la jeune fille avait d’ailleurs été envoyée aux Plans-sur-Bex (VD) durant la Deuxième Guerre mondiale chez l’une des sœurs de son père, ajoute le journal.

Publicité