Tous y sont passés. Les directeurs de festival ont été contraints aux annulations en masse la saison dernière. A la veille de présenter le prochain cru du Septembre musical dans le détail, Mischa Damev en révèle quelques pistes et profite de l’occasion pour susciter un débat qu’il aimerait voir empoigné par les acteurs culturels, politiques, sociaux et économiques, publics ou privés. Mais surtout il interpelle la société civile et les amateurs d’art et de culture vivante. Pour lui, la pandémie n’étant pas près de disparaître, quelques questions fondamentales de survie méritent d’être étudiées.