M.M. Naji & K.M. Khalil. La chanson d'Aden (Institut du monde arabe 321047/Musikvertrieb)

Tradition. Chants de poètes marins qui, à la veille de l'indépendance yéménite, décidaient de faire du port d'Aden un autre Caire. Soit un centre neuf de la culture arabe, une alternative à la suprématie égyptienne. Parmi eux, Khalil Mohammed Khalil et Mohammed Murshid Naji enregistrent des mélodies de mariage bédouin et des vers dont la fausse indolence rappelle les métaphores soufies. Derrière un luth, ces vieux chansonniers grisent une tradition qui remonte à une Antiquité nomade, à des épopées orales et des images survivantes. Brèves d'un comptoir.