RENTRée THéâTRALE- NOTRE Sélection

Les monstres sacrés

Leur nom fait courir les foules. Anouk, Yvette, Jean-Quentin… ce sont d’abord de grands comédiens au service des auteurs et d’une certaine idée de l’humain

Yvette Théraulaz dans «Les Années», au Théâtre Vidy-Lausanne, du 1er au 11 oct., www.vidy.ch

L’actrice, son parcours, ses embrasements, ses engagements. La belle et grande Yvette revient en chansons sur cinquante ans de carrière où elle a toujours trouvé les mots pour dire la liberté, celle des femmes en particulier. Bouleversant.

Anouk Grinberg dans «Molly Bloom», à Arc-en-Scènes, les 30 et 31 oct., à La Chaux-de-Fonds, www.arcenscènes.ch, et au Théâtre Kléber-Méleau, à Lausanne, du 29 janv. au 2 fév., www.kleber-meleau.ch

Anouk Grinberg, dans un chant qui parfois est un sanglot, vit le texte de James Joyce extrait d’Ulysse. L’actrice est éruptive et déchirante, comme elle sait l’être.

Jean-Quentin Châtelain dans «Bourlinguer», au Théâtre Le Poche, à Genève, du 10 fév. au 2 mars, www.lepoche.ch

Jean-Quentin Châtelain-Blaise Cendrars. Même goût pour le largage des amarres et la provocation à la limite de la raison. Le choc, lyrique, aura ses répercussions.

Guy Bedos dans «Rideau!», à la Salle communale d’Onex, du 1er au 3 oct., www.spectaclesonesiens.ch; au Théâtre du Crochetan, le 4 octobre, www.crochetan.ch

La dernière qui sonne pour ce puncheur des scènes. A 79 ans, il dit vouloir tirer le rideau. Problème: il tient la grande forme et étrille les vanités du moment. On court donc.

Publicité