Affirmer le grand écart d'un genre à l'autre. Montpellier Danse et son directeur Jean-Pierre Montanari prônent l'œcuménisme chorégraphique. Gilles Jobin et ses tableaux mouvants à l'horizontale sont chez eux, comme le Ballet du Grand Théâtre de Genève ou Philippe Decouflé et ses fantasmes nippons.

Sur la vingtaine de spectacles à l'affiche du 26 juin au 6 juillet, il ne faudra pas manquer: Iris de Decouflé (sa 26 et di 27); Le Sacre du printemps revu, version intime, par l'Allemand Raimund Hoghe (lu 28 juin); N, nouvelle création d'Angelin Preljocaj (ma 29 et me 30); Körper, visions d'enfer à fleur de chair signées Sasha Waltz (je 1er juillet); Un Petit d'un petit d'Amanda Miller, Para-Dice de Saburo Teshigawara et 2 & 3 Part Inventions de Jerome Robbins, trois pièces fortes interprétées par le Ballet de Genève (lu 5 juillet); Hip hop sampling, anthologie du genre (ma 6 juillet).

Montpellier Danse, du 26 juin au 6 juillet. Loc. Fnac de Montpellier, 00334/67 99 73 00; rens. http://www.montpellierdanse.com