Faire rire les gens: pour Grégoire Furrer, la mission du Montreux Comedy Festival est simple. Et le fondateur et directeur du rendez-vous annuel de la blague et de la bonne humeur, de souligner aussi cette évidence: le rire fait partie de la vie, il est essentiel à notre santé mentale, on en a plus besoin que jamais. Bonne nouvelle, la 31e édition du festival est sur les rails, elle se déroulera du 2 au 8 décembre.

Le Montreusien est conscient qu’il existe un risque d’annulation de dernière minute en fonction de l’évolution de la situation sanitaire, mais il n’est pas inconscient, souligne-t-il. Un plan de protection détaillé a été mis en place, comme l’explique Thierry K. Ventouras, le nouveau directeur général exécutif de la manifestation. Port du masque obligatoire dans l’enceinte et dans la salle, traçage individuel avec code QR, gestion des flux afin d’éviter les attroupements, équipes renforcées: tout est prévu afin de permettre au Montreux Comedy de se dérouler dans les meilleures conditions.

Des ballons et une boule à facettes

Dans deux mois, ce sont quatre galas, pour un total de neuf représentations, qui verront une cinquantaine d’artistes et humoristes tenter de conjurer cette étrange année 2020. Pour dévoiler sa programmation, le festival a opté pour une conférence de presse en ligne, laissant ainsi à chaque animateur la possibilité de parler lui-même de son gala. Le Super Bal d’Alex Ramirès inaugurera les 2 et 3 décembre cette 31e édition. Le Français, qui s’est fait connaître avec ses remakes low cost de classiques Disney, promet de la musique, des ballons et une boule à facettes.

«J’ai choisi le thème des bals de promotion», détaille-t-il en parlant de tous ces clichés vus et revus dans les films et séries américains, et qu’il s’amusera à détourner. «Il y aura beaucoup d’inter-sketchs et une déco complètement folle!» Il annonce aussi un numéro d’ouverture chanté et chorégraphié. «Je le dis en toute modestie, la barre sera placée très haut!» On se souvient que, l’année dernière, en ouverture de la festive 30e édition du Montreux Comedy, Artus avait déjà proposé un numéro chanté et dansé très hollywoodien. De bon augure.

A lire: Montreux en observatoire des mutations de l’humour

A l’enseigne d’Orgasme cérébral, le mentaliste Fabien Olicard détaillera de son côté comment «le rire est ce qui génère le plus d’hormones endogènes, celles qui provoquent des shoots de plaisir». Au programme de son gala, «du mentalisme et des trucs chelous. A la fin, il faudra qu’il me suffise de dire le mot «table» pour que les gens éclatent de rire tellement ils sont heureux…» Le spectacle sera une expérience participative, dit-il. «J’ai tellement hâte de voir mon propre gala que j’ai déjà pris une place!»

De la pluie et des claquettes

Gérémy Crédeville est tout aussi impatient de «proposer en Suisse un gala à l’américaine présenté par un Français et un Belge». Au côté de Guillermo Guiz, il animera Stand up in the rain, et «il y aura peut-être de la pluie et des claquettes». Il est originaire de Lille, à quelques encablures de la Belgique. «Avec Guillermo, on est tous les deux des gars du Nord. On est drôle parce qu’on n’a rien d’autre à faire…» Le week-end du 5-6 décembre, ils présenteront leur gala à quatre reprises, avant que le lundi et le mardi, en guise de clôture, un autre duo ne vienne conclurer le festival avec Et les gagnants sont…

Tom Villa et Maxime Gasteuil se proposent de remettre des prix en revisitant les codes des cérémonies de remise des Césars, Molières et autres Oscars. Participeront notamment à leur célébration Constance, Tania Dutel, Olivier de Benoist, Paul Taylor et Florent Peyre. Les précédents galas verront, quant à eux, défiler Elodie Poux, Oldelaf et Alain Berthier, Djimo, Charles Nouveau, Franjo, François Guédon, Doully, Baptiste Lecaplain, Aymeric Lompret ou encore Alexandre Kominek. Il y aura aussi Paul Mirabel, le premier humoriste à avoir vu une de ses vidéos filmées à Montreux dépasser les 10 millions de vues sur YouTube. Cette liste, non exhaustive, devrait encore s’étoffer au fil des semaines.

Nouveauté cette année, le Montreux Comedy teste la mise en place d’un visionnage en ligne payant. Tandis que plusieurs spectacles seront comme de coutume captés par la RTS, Comédie + et France Télévisions, la soirée animée par Fabien Olicard pourra être visionnée en direct sur la plateforme cOmOtheatre.live moyennant l’achat d’une place virtuelle. Une démarche qui devrait à l’avenir se normaliser, estime Grégoire Furrer.


31e Montreux Comedy Festival, du 2 au 8 décembre.