Suicidaire? Le Montreux Voice & Music Festival casse les prix. Son avenir est plus incertain que jamais, mais les organisateurs ont équilibré les comptes en sollicitant l'aide de mécènes. Le public dit «élitaire» n'est plus fiable, les places les plus coûteuses restent vides. Voilà pourquoi Christian Chorier et son équipe lancent un coup de massue. Ils visent entre autres les jeunes mélomanes, sans pour autant entamer la qualité artistique de la programmation.

A la découverte de nouveaux talents

Hier, Christian Chorier a dévoilé l'affiche de son prochain festival. Sa ligne artistique est plus limpide que jamais: orchestres sur instruments dits «d'époque», répertoire centré sur la voix. Il vient d'être honoré par le Ministère français de la culture («officier des Arts et des Lettres»). Et plutôt que de céder à la politique du star-system, il préfère miser sur la génération montante: «Le Montreux Voice & Music Festival fait des productions «maison», il engage des spécialistes pour chaque ouvrage. Grâce à leurs acquis dans la musique ancienne, les jeunes musiciens vont plus loin, ils dévoilent des facettes inédites dans les opéras du grand répertoire.»

Parmi les points forts: Juditha Triumphans de Vivaldi (par l'Academia Montis Regalis, le chef Alessandro de Marchi, Magdalena Kozená, Sara Mingardo, Laura Polverelli, etc.), La Finta Giardiniera de Mozart (par le Freiburger Barockorchester, Lynne Dawson, etc.) et Les Noces de Figaro (par René Jacobs), Le Messie et Acis et Galathée de Händel (par Ivor Bolton), Symphonies No 6 et 7 de Beethoven par Marc Minkowski à la tête de l'Orchestre de chambre Gustav Mahler. Le Château de Chillon reste le lieu privilégié pour les récitals, le festival «off» aura lieu au Casino de Montreux. Les places, disponibles dès 30 francs, n'excéderont pas 110 francs, voire 90 francs moyennant une carte d'adhérent.

Montreux Voice & Music Festival. Du 31 août au 18 sept. 2001. Rens. & loc.: 021/966 80 25. Internet: www.montreux-festival.com