Né à Lausanne, historien de l’art et dramaturge passé par les opéras de Paris, Bruxelles et Strasbourg, Christian Longchamp travaille notamment avec les metteurs en scène Romeo Castellucci ou Krzysztof Warlikowski. Il prépare actuellement un projet éditorial consacré aux littératures européennes contemporaines.

C’est lui qui a proposé au Temps ce qui devait être le compte-rendu d’une première théâtrale, le retour sur scène de la grande Chulpan Khamatova, et qui est devenu sous sa plume une épopée de l’exil russe à Riga, où théâtre, histoire et larmes se mêlent.

Aristida Briana iela, dans le centre de Riga. Rue Aristide Briand. La plaque est accompagnée d’un texte bref qui précise que l’homme politique français est ici honoré pour avoir reconnu, en janvier 1921, la République indépendante de Lettonie. Et comme partout dans la ville en ce mois de juin, on trouve dans cette rue qui mène au Jaunais Rigas Teatris, à l’adresse provisoire du Nouveau théâtre de Riga, les couleurs de l’Ukraine associées à celles de la Lettonie. Le bleu et le jaune, le rouge grenat et le blanc.