La purée de pois qui brouille la visibilité des rues du Technopark de Zurich en cette soirée de fin janvier a des allures de métaphore. Bien emmitouflées, la tête dans les épaules, quelques silhouettes téméraires se pressent en direction de la halle industrielle qui abrite le prestigieux club Moods. Il accueille pour la deuxième fois Show-me, un événement musical d’un genre nouveau: «C’est à la fois un forum, un laboratoire et un marché live digital dédié aux artistes DIY, do-it-yourself», détaille Blick Bassy, l’un de ses instigateurs.

Il s’agit ici d’apprendre à déambuler et se faire voir dans une industrie musicale totalement bouleversée depuis l’avènement du numérique, où les jeunes musiciens avancent à tâtons et multiplient les expériences afin de tenter leur chance. «Il est capital de comprendre le milieu dans lequel on se lance. Avec la démocratisation des outils de production, la plupart des musiciens émergents se retrouvent à tout faire seuls: management, booking, enregistrements, etc. Toute l’idée de Show-me est de créer un espace de rencontres avec des professionnels de niveau international, et de donner des clefs de compréhension et de réels outils aux artistes», précise le musicien d’origine camerounaise.