Ainsi donc, la musique adoucirait les mœurs… Et c’est Platon qui, le premier, l’affirmait. Disons plutôt que la musique est avant tout un formidable vecteur d’émotions, mais que son but n’est pas forcément toujours l’apaisement. Prenons le groupe punk ukrainien Beton, qui vient de reprendre et détourner London Calling, le classique des Clash, pour en faire un hymne à la résistance: Kyiv Calling, enregistré avec la bénédiction du groupe londonien et de son label, n’est pas destiné à adoucir les mœurs, mais vise au contraire à réveiller les consciences et à alerter sur la nécessité pour la communauté internationale de prendre des mesures pour stopper l’invasion russe. La chanson, qui dans son essence rappelle l’Occupation et son Chant des partisans, a aussi pour but de récolter des fonds pour le FURN (Free Ukraine Resistance Movement).