Aucun dossier de presse, de rares interviews accordées à une presse acquise d'avance: la sortie du nouvel album de Mylène Farmer est soigneusement orchestrée, comme pour protéger l'artiste des griffes de chroniqueurs à la plume acérée. Il faut dire que la sortie de Anamorphosée, le précédent album de la diva, avait rencontré un accueil glacial lors de sa sortie en 1995. Enregistré à Los Angeles, sous la houlette de Jeff Dahlgren, guitariste américain devenu alors son amant, cette collection de ballades hard FM renvoyait l'auditeur en pleine période seventies, dans un univers bubblegum lacéré de riffs de guitares grasseyants. Une abomination sonore qui s'est révélée la meilleure vente de Mylène Farmer: 1 300 000 albums écoulés. Un résultat impressionnant pour une interprète francophone. Au cours de sa carrière, la chanteuse a vendu plus de cinq millions d'albums et plusieurs centaines de milliers de singles. Poule aux œufs d'or des maisons de disque, Mylène Farmer a l'avantage de disposer d'un cercle de fans d'une fidélité maladive, prêts à acheter les remixes les plus rares, les pressages les plus exotiques.

Au fil de sa carrière, la chanteuse franco-canadienne est devenue une icône, une image pieuse, archétypale des tourments adolescents. Pas étonnant qu'elle ait inspiré de nombreux dessinateurs manga, séduits par sa coiffure rougeoyante, son physique raffiné et ses yeux de biche traquée. Diva des gays et des lesbiennes, à l'image de Jeanne Mas dont elle fut naguère un clone jacobin, Mylène Farmer manipule les codes de l'ambiguïté. Plusieurs de ses clips jouent sur l'ambivalence, sur le travestissement, mettent en scène en Panavision pudique les sexualités les plus trendy: fétichisme,

sadomasochisme, homosexualité soft. Un catalogue de fantasmes mis en images par Laurent Boutonnat, son Pygmalion, compagnon, et producteur.

Mylène Gautier est née la larme à l'œil ou presque. Fille d'un ingénieur des ponts et chaussées, elle voit le jour à Montréal le 12 septembre 1961. Le déménagement de la famille en France plonge la fillette dans une sinistrose profonde. Conflits parentaux, isolement: l'enfance de Mylène est décrite comme triste et taciturne. La première vocation de Mylène Gautier est de devenir actrice, elle suit les cours Laurent, tourne quelques spots publicitaires, sans attirer l'attention des directeurs de casting.

C'est alors qu'elle rencontre Laurent Boutonnat, jeune scénariste qui s'essaie à l'écriture musicale. Une première expérience avortée avec Lio l'amène à chercher une nouvelle interprète. En 1984 sort Maman a tort, le premier single de Mylène Farmer. La chanteuse change son nom en hommage à l'actrice américaine Frances Farmer. Star déchue du cinéma hollywoodien, cette comédienne connut un destin tragique, finissant ses jours lobotomisée et abrutie par l'alcool dans une clinique psychiatrique. Une trajectoire dramatique qui avait tout pour séduire une femme acquise au romantisme flamboyant. Le répertoire de la chanteuse est rythmé par les compositions hantées par la mort, le suicide et la damnation. Héroïne type des romans de Mary Shelley, Mylène Farmer collectionne les fascinations morbides avec une constance de robot. Ophélie habitée par son art ou jouet détraqué manipulé par un Pygmalion sadique, la chanteuse divise le public. Ses shows un rien mégalos s'inspirent des plus grands, de Michael Jackson et de Madonna, dont elle faillit devenir un ersatz sanglotant.

Sur Innamoramento, son nouvel opus, Mylène Farmer conjugue les mêmes obsessions adolescentes. Sur la pochette de l'album, la chanteuse est assise sur une cage, plantée dans une mer à la Magritte. L'oiseau aurait-il quitté sa cage? A entendre cet album à la veine techno-pop efficace et aérienne, Mylène Farmer reste confortablement enfermée dans son moi cotonneux. On n'arrête pas une dépression qui marche.

InnamoraMENTO, par Mylène Farmer (Polydor – Universal).