HIP-HOP. Nas. Street's Disciple (Columbia 517724 2/Sony)

En s'autoproclamant disciple de la rue sur ce double album après des frasques gangsta rap dispensables, Nas reprend aussi solidement pied. Sans chroniquer son éducation vécue sur le bitume éventré, l'Américain a concocté un retour sans trop de hargne ni de martialité. Entre prophéties et romances, il pond la biographie de son maître Rakim, demande sa compagne et chanteuse Kelis en mariage, rend hommage aux frères noirs tombés par balles et à quelques icônes rap bien vivantes – ainsi qu'à Dieu –, rétablit habilement l'origine du rap-business. Il injecte aussi jazz et blues dans des instrumentaux concassés-léchés qui étoffent la texture de morceaux de bravoure.