Si en poussant la porte de la Galerie Pace à Genève, vous avez l’impression d’entrer dans un tableau, c’est tout à fait normal, c’est même l’effet recherché. Nathalie Du Pasquier a imaginé son exposition comme une composition géante où les toiles, accrochées sur des murs cloisonnés en couleurs vives, orbitent autour d’une cabine installée pile au centre de l’espace.