De l'ordre, que diable!

Contrairement à d'autres séries à héros récurrents, les trois tomes de Millénium doivent absolument être lus dans l'ordre. Les rapports entre les principaux héros évoluent, tantôt complices, tantôt distants, et il y a tout simplement trop de rebondissements et de personnages secondaires, souvent savoureux, pour que vous y compreniez quoi que ce soit si vous commencez par la fin.

Titraille

Plus fleuris que les originaux suédois, les titres français sont à la fois poétiques et explicites. Tome I: Les hommes qui n'aimaient pas les femmes. Tome II: La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette. Tome III: La reine dans le palais des courants d'air. Seul inconvénient, ils en dévoilent peut-être un peu trop, surtout celui du tome II.

Mikael et Lisbeth

La saga est portée par un flamboyant duo d'enquêteurs. Journaliste à Millénium, mensuel d'investigation basé à Stockholm, Mikael Blomkvist a 45 ans. Très bel homme, il multiplie les conquêtes féminines. Réputé pour son courage et son opiniâtreté, il est peut-être un peu trop parfait, au point qu'on le surnomme Super-Blomkvist, en référence à un personnage de détective enfant créé par Astrid Lindgren, plus connue pour sa petite héroïne musclée Fifi Brindacier. Cette dernière est incarnée dans Millénium par l'étonnante Lisbeth Salander, 25 ans, 150 centimètres, 42 kilos, tatouée et piercée, bisexuelle et gothique. Asociale profonde, pirate informatique de génie, Lisbeth est une rebelle ténébreuse d'une rare intelligence, marquée par un passé dramatique.

Erika Berger

Rédactrice en chef de Millénium, cette belle femme dotée d'un mari compréhensif vit une liaison tranquille avec Blomkvist. Le tome III la voit confrontée à une tentation redoutable: diriger enfin un vrai grand journal, au tirage impressionnant. Confrontée à d'inacceptables compromissions, elle y renoncera par amour de l'indépendance.

Vilains méchants

Mélodrame moderne, la saga doit une part de son succès aux nécessaires salauds contre lesquels se battent nos valeureux héros. Les méchants de Millénium sont gratinés: tuteur violeur, psychiatre pédophile, politiciens mafieux, affairistes cruels... Caricatures, certes, mais non sans épaisseur car Stieg Larsson est généreux avec ses personnages: il leur donne de l'espace, du temps, de la force, au point de les faire exister même quand ils sont outrageusement antipathiques. R. G.