C’est la saison. Au moment où, ici, les asperges abondent sur les étals, les chaînes de TV américaines prennent leurs décisions de poursuites, annulations ou lancements de séries, un choix aidé par les avis des futurs annonceurs. Cette année, cette époque dite des «upfronts» occasionne un volume élevé de mouvements. Certains poids lourds passent à la trappe, c’est le cas des Experts: Miami, de Cougar Town, ou de l’avant-dernière création de J. J. Abrams, le coauteur de Lost, dont le Alcatraz prend la fuite précocement. S’y ajoutent les fins annoncées, dont Gossip Girls et Fringe, pour une cinquième et dernière livraison. Parmi les nombreuses nouveautés, une épopée amicalo-familiale ayant pour thème et décor Nashville. Ou un retour de J. J. Abrams, lequel donne dans le post-apocalyptique avec Revolution, qui suit un groupe de rescapés dans un monde où toute forme d’énergie a disparu. Des internautes font observer avec raison que le postulat évoque Ravage, le marquant roman de René Barjavel en 1943.

Ce moment américain fera l’objet d’une expérience à suivre; ayant les droits des Jeux olympiques, NBC envisage de commencer sa saison en août déjà, afin de profiter de la rampe de lancement des Jeux pour lancer haut ses nouvelles séries. Un début des hostilités avancé, qui pourrait bousculer le calendrier des diffusions: en général, la majorité des nouveaux programmes montrés dès l’automne, d’autres dévoilés en janvier, sans compter les séries prévues pour l’été. La filiale de NBC Universal chamboulera peut-être une routine bien rodée .