Il faut un temps où Nicolas Cage, c’était quelque chose. Petite frappe chez l’oncle Coppola (Rusty James), revenant du Vietnam dans Birdy, malfaiteur incompétent dans Arizona Junior des frères Coen, rebelle sans cause à veste en peau de python chez David Lynch (Sailor et Lula), terroriste à l’identité brouillée dans Volte-Face de l’explosif John Woo… Pour sûr, le jeune comédien en jetait!