Ce sera l’édition de la «renaissance», lance Nathalie Randin, présidente. Après une édition très particulière en 2020, en ligne, et une petite cuvée 2021, le Festival du film fantastique de Neuchâtel (NIFFF) revient en majesté cette fois – et à propos de renouveau, sous la houlette d’un directeur, Pierre-Yves Walder, dont c’est la première mouture. Celui-ci annonce un premier axe, un rapprochement avec les mondes de l’art contemporain, grâce à des installations présentées notamment dans le cadre patrimonial de la Petite Rochette.