A Neuchâtel, même si le monde semble s’écrouler tous les jours et que l’on parle ici de films postapocalyptiques, on aime la constance. Le comité du Festival du film fantastique (NIFFF) a choisi Pierre-Yves Walder pour diriger la manifestation. Celui-ci prendra les rênes du rendez-vous estival de l’étrange en juillet 2021.

Né en 2000, le NIFFF, dont Le Temps fut à nouveau partenaire cette année pour son édition en ligne, a été piloté depuis 2006 par sa co-créatrice Anaïs Emery, partie reprendre le Festival de Genève (GIFF). Son successeur découle d’un choix du sérail. Pierre-Yves Walder a piloté la communication de la manifestation avant d’y exercer plusieurs fonctions. Il a également œuvré pour Visions du Réel et Locarno, entre autres. Aujourd’hui, il officie à Pro Helvetia.