Le jour, Makomi Tsuruta Sakamoto est professeure d’italien à Musashino. La nuit, une fois par semaine, elle parcourt la zone d’exclusion de Fukushima, à la recherche d’animaux errants qu’elle recueille. Deux ans après la catastrophe nucléaire qui a ébranlé la péninsule japonaise, le photographe Pierpaolo Mittica expose son travail en noir et blanc sur Tchernobyl et Fukushima.

Pierpaolo Mittica: De Tchernobyl à Fukushima, jusqu’au 28 mars au Théâtre Saint-Gervais, Genève.