Sorti au début de l’été aux Etats-Unis, L’Autre Moitié de soi est déjà un best-seller. Rien d’étonnant, le roman résonne fortement avec le mouvement Black Lives Matter, en décrivant une Amérique obsédée par la couleur de la peau. Brit Bennett, jeune Afro-Américaine dont c’est le deuxième livre après le succès de Le Cœur battant de nos mères (Autrement, 2017), met la question identitaire au cœur de son livre. Les faits se déroulent sur un demi-siècle, entre la fin des années 1930 et les abords de 1990, et suivent les destinées de jumelles, les sœurs Vignes.

Lire aussi: Maya Angelou, autoportrait en jeune femme phénoménale