«Hé ouais, je m’auto-leak en gros.» Pour accompagner cet anglicisme fait maison (de leak, «faire fuiter»), Angèle a opté pour l’émoji coiffé d’une auréole. C’est pourtant moins angélique qu’extatique que la Belge annonçait, jeudi soir à minuit, son court-circuit: la mise en ligne, sur toutes les plateformes, de son deuxième album, Nonante-Cinq, une semaine avant la date de sortie officielle. Une «surpriiise!!!» annoncée lors d’un live Instagram suivi par 35 000 personnes ce 2 décembre, veille de son anniversaire, entre extraits choisis et gorgées de vin blanc. La fête n’attend pas quand on a 26 ans – et qu’on vient de passer une semaine en quarantaine. La spontanéité est un luxe qu’Angèle peut s’offrir.