En cette période de prix littéraires, alors que le temps est à l’automne et que la neige tombe doucement sur les sommets, il y a des floraisons: celles de belles bandes – le plus souvent – rouges, qui apparaissent soudain sur les couvertures de livres en librairie.

Elles s’installent, couvrant le pied des livres, leur imposent leur forme rectangulaire, sévères comme des toiles de Mondrian. Elles enveloppent presque entièrement les ouvrages – de face, de dos, tranche arrière comprise – ne laissant qu’une ouverture où l’on aperçoit le millefeuille de papier blanc, dont l’épaisseur augure d’un temps donné de lecture.