Chanson. Claude Nougaro. L'intégrale studio, 14 CD et 1 DVD (Mercury 982 239-0/Universal)

En marge de la sortie d'un album posthume inachevé, La Note bleue (lire LT du 1.12.04), cette première intégrale studio consacre le parcours d'un Claude Nougaro aussi «ivre de mots» qu'épris de jazz et amateur de peinture. En 14 disques, un DVD de la tournée «Ombre et lumière» et un bel ouvrage de 80 pages comprenant photos, gouaches, manuscrits originaux ou carnets de notes, cette somme permet de mesurer l'œuvre à la fois expressive et introspective du chanteur de Toulouse. Que le documentaire Par-ci parla complète à merveille en ravivant le charisme tourmenté de cet Italo-Occitan au verbe riche.

Si les douze inédits rassemblés ici ne constituent hélas que des versions alternatives de chansons existantes («L'amour sorcier», «La pluie fait des claquettes» ou «Une bouteille à la mer»), il est impressionnant d'effectuer cette balade en «Nougarie» en respectant la chronologie discographique. De son entrée en chanson par un album éponyme précieux (1959) à Embarquement immédiat (2000) via l'inusable renaissance qu'a été Nougayork (1987), Nougaro voit sa trentaine de disques originaux thématiquement résumée en 15 lasers. Comme les périodes d'un peintre, Nougaro et sa prose singulière se révèle donc entre jazz caméléon, rythmes brésiliens, java ou variété élégante. Histoire de dire qu'il n'y avait pas que le swing qui collait aux semelles vagabondes du défunt «motsicien».