Au début, l'idée avait tout d'une folie passagère: réunir le temps d'un soir sept pianistes autour de sept pianos à queue. Aujourd'hui, Piano Seven a 13 ans; l'aventure continue. Et la majestueuse étoile que forment sur scène les sept instruments dépourvus de leur couvercle continue de briller sous les projecteurs. Ce soir, le groupe présente en première son nouveau spectacle lors d'un unique concert suisse au Bâtiment des Forces Motrices à Genève. Avec comme invité phare le jeune percussionniste Cyril Régamey, qui avait déjà laissé éclater son talent avec le groupe à l'Octogone de Pully en juin dernier. Un voyage musical qui martèle, chuchote ou égrène toutes sortes de rythmes, en soudant le son des sept pianos aux envolées de la percussion.

Ceux qui n'ont pas assisté à la création en 1999 trouveront en ce concert genevois l'unique occasion de se rattraper: la semaine prochaine, le groupe s'envole pour la Bolivie, où débute une tournée de plusieurs semaines en Amérique du Sud et en Asie. Par ailleurs, trois nouveaux venus passeront ce soir leur baptême du feu: Yannick Delez, Jakub Groos et Valentin Peiry. Delez et Groos, formés à l'EJMA lausannoise, remplacent Gaspard Glaus et Pierre Audétat. Valentin Peiry, jeune diplômé en virtuosité du Conservatoire de Lausanne, prend la place de Sébastien Risler, qui avait rejoint le groupe pour un unique concert l'année dernière. Le programme, composé d'une douzaine de morceaux originaux, est le même qu'à l'Octogone, à quelques détails près.

Piano Seven, Bâtiment des Forces Motrices, Genève, me 5 avril à 20h30. Loc. Ticket Corner.