Mardi, la nouvelle est tombée comme un couperet sur RTL, leader incontesté des stations radio françaises pendant vingt ans: NRJ devenait la première radio de France avec une audience cumulée de 13,4%, selon les chiffres de Médiamétrie. Une victoire due au changement de méthodologie de l'institut de sondage qui a cette fois pris en compte les jeunes de 13 à 15 ans pour la période septembre-octobre 2002. C'est dire l'importance du public cible de NRJ, également enfant chéri des annonceurs.

C'est dire aussi la part prépondérante que se taillent toujours plus les radios musicales, avantagées par la nouvelle méthode de Médiamétrie, dans le gâteau de l'audience. Partant, elle s'impose, comme jamais, comme le vecteur incontournable de promotion des artistes partis à la conquête des ados, à l'instar de Jenifer qui peut compter sur le battage de NRJ pour remplir les salles et attirer les foules.

En effet, les 2-19 ans représentent en France plus de 61 milliards d'euros d'achats directs et indirects par an: aujourd'hui, pour le coup, 910 marques ont choisi NRJ, dont la pub représente 90% du chiffre d'affaires, comme partenaire et vecteur en 2002.