Mes chers compatriotes,

La France est à un tournant de son histoire. Le chômage est au plus haut, le pouvoir d’achat au plus bas. La précarité partout, l’égalité nulle part. A tous les Français qui tiennent le destin de la France entre leurs mains: souvenez-vous de quelle grande histoire de France, de quelle grande civilisation vous êtes les héritiers. Ce n’est pas pour un candidat que vous voterez dimanche, c’est pour votre avenir! C’est pourquoi je vous propose le changement. Les circonstances sont historiques. Je veux parler de l’un de ces moments de l’histoire où tout se décide maintenant, pour les décennies à venir. Le changement, c’est l’exemplarité. Au sommet de l’Etat. Dans les comportements comme dans les choix. Nous devons dissuader les rémunérations indécentes. Je crois aux valeurs du travail, de l’effort et du mérite. Le changement, c’est le redressement. Nous devons croire dans l’autorité. Parce que l’autorité protège. Parce que le laxisme ne profite pas aux enfants. Le plus grand changement que je vous propose, c’est la réussite de la jeunesse.

Moi président de la République, je me battrai pour la diffusion quotidienne d’un épisode de Joséphine, ange gardien sur les chaînes patrimoniales du service public, qui vous appartiennent. Parce que je veux rassembler les Français dans ce qu’ils ont de plus grand: les valeurs de la République. Et parce que je soutiendrai les entreprises qui produisent en France. La France ne peut pas dilapider l’héritage de 20 siècles de travail, d’effort, de civilisation, l’héritage de la chrétienté, l’héritage des Lumières, de la Révolution et de la Résistance. Je ne prends devant vous que des engagements que je peux tenir. Vive la République et vive la France!