Ça devait être la semaine la plus sèche de l’année. Raté. Sous un ciel menaçant, Patrice, Zaz, Katerine et Jack Johnson ont inauguré, hier, la 36e édition du Paléo festival.

Les organisateurs étaient préparés aux intempéries: outre les copeaux de bois répandus sur le sol et les couloirs abrités fortuitement construits en palettes, ils ont déployé le plan «Diluvio». Une partie des parkings environnants la plaine de l’Asse ont été fermés et le service gratuit de navettes renforcé.

Assis sur leurs propres tracteurs, la vingtaine d’agriculteurs bénévoles de la région composant l’équipe «plan pluie» étaient à pied d’œuvre pour sauver les automobilistes embourbés dans la boue.

Un vent de panique a soufflé sur la Suisse romande mardi matin, alors que les pluies s’abattaient. Une fois le plan Diluvio déployé par les organisateurs, les festivaliers ont à leur tour pris les choses en main. A 15h les magasins de chaussures nyonnais étaient en pénurie de bottes en caoutchouc. «J’ai dû parcourir trois magasins avant de trouver ma taille de bottes! Tout était parti!» raconte Laura, une festivalière nyonnaise qui se prépare à la dernière minute.

Sur leur site, les organisateurs du festival encouragent les visiteurs à «oublier le style». Les fameuses bottes en caoutchouc, la veste en Gore-tex et la paire de chaussettes de rechange forment la panoplie du parfait Paléo-festivalier 2011. Affronter les concerts sous la pluie fait partie de l’histoire, voire même du mythe du Paléo.

Une météo instable toute la semaine

«Malgré les pluies du matin, les 1500 billets que le Paléo vend quotidiennement ont tous été achetés», affirment les responsables de la communication.

Contrairement aux festivals dont la survie dépend de la météo, le Paléo a prévu les surcoûts liés à une météo défavorable. Les tonnes de copeaux de bois, l’utilisation des tracteurs, ainsi que les transports publics supplémentaires étaient déjà comptés dans le budget.

Selon Meteonews, la météo ne changera pas ces prochains jours. Le temps instable prévu pour la semaine annonce un Paléo boueux et frais. Une fraîcheur tout de même bienvenue pour les grasses matinées des 8000 campeurs du site. Retour à la vie sauvage.