Un petit avion en métal, une bille, une boîte à sucre ou une collection de chapeaux… Un objet a quelque chose à nous dire, des sentiments à nous transmettre. C’est ce qui le différencie d’une chose, explique en substance le neuropsychiatre Boris Cyrulnik dans la préface d’Objets transmissionnels. Liens familiaux à la Shoah, publié aux éditions Slatkine. Alors ouvrons et lisons ces 40 destins regroupés, fruit d’une patiente collecte en Suisse romande et en France voisine.