Marché de l'art

Œuvres d’art: les lourds enjeux de l’authentification

Zoom sur l’importance de la «carte d’identité» d’une œuvre et de ceux qui la lui donnent

Sans auteur reconnu, et surtout sans la précieuse attribution sous l’œil avisé des experts en art, la valeur marchande de telles œuvres, «orphelines» par définition, est sérieusement compromise. En cause, la singularité du système d’authentification qui, assurément, ne plaît pas aux détenteurs de tels objets. Mais quels sont les facteurs sous-jacents qui règlent le fonctionnement des attributions?

En vérité, toute œuvre d’art est valorisée par sa «carte d’identité», autrement dit son attribution à un auteur, à un lieu d’origine, voire à une date de création et à une provenance. Une telle évaluation repose nécessairement sur les connaissances et le savoir-faire des experts. Si chacun peut prétendre être un expert en art, puisque aucune qualification réglementée n’est rattachée au titre, certains – grâce à leur expérience et leur conscience professionnelle – se sont profilés dans des champs d’expertise qui les distinguent.