Sixième Sens, Incassable, Signes, Le Village… Ces réussites artistiques et commerciales faisaient de M. Night Shyamalan le roi de la terre au début du XXIe siècle. Plus dure a été la chute. Le réalisateur a touché le font avec After Earth, un navet de science-fiction produit par Will Smith pour la gloire de la scientologie. Il a humblement remonté la pente, signant un modeste film d’horreur bien ficelé (The Visit), puis en donnant deux suites à Incassable, les excellents Split et Glass. Il a trouvé l’inspiration de Old dans un livre que sa fille lui avait offert, Le Château de sable, une bande dessinée de Frederik Peeters sur scénario de Pierre Oscar Levy. La translation du 9e art vers le 7e est intéressante.

A lire: «Glass», de M. Night Shyamalan: les surhommes sont parmi nous