Aux saluts, les larmes d’Olivier Py. Minuit a sonné et toute sa jeunesse vient de se jouer sur la scène du Lycée Aubanel, ce haut lieu du Festival d’Avignon. Le stupéfiant Bertrand de Roffignac, 28 ans, alias Arlequin, a tenu le crachoir pendant plus de dix heures et avec lui Alcandre, poète en berne de ses grandes illusions, et avec eux une brigade de comédiens étincelants. Le public s’est levé pour ovationner Ma jeunesse exaltée (Actes Sud-Papiers) et Olivier Py s’est joint à sa troupe, chiffonné de la tête aux pieds comme le chien Droopy après la fête.