Création

OperaLab, une naissance lyrique

Pour révolutionner les codes de l’opéra, une nouvelle plateforme d’expérimentation engage sept institutions, dont le Grand Théâtre, la Comédie, la HEM et la HEAD. Présentation par la coordinatrice Tania Rutigliani

Voici une formidable nouvelle pour le monde lyrique: la naissance d’OperaLab. De quoi s’agit-il? Comme son nom l’indique, d’une forme de laboratoire pour l’opéra. Une plateforme d’expérimentation censée révolutionner les codes et les pratiques lyriques. Mais encore?

«En arrivant, Aviel Cahn a voulu rénover les codes et la relation à l’opéra», explique Tania Rutigliani, coordinatrice artistique du projet. «Le nouveau directeur a consulté les grandes institutions locales du spectacle en vue d’une collaboration autour de l’art lyrique. L’enthousiasme des partenaires a été si immédiat que les choses ont avancé rapidement.»