Voici une formidable nouvelle pour le monde lyrique: la naissance d’OperaLab. De quoi s’agit-il? Comme son nom l’indique, d’une forme de laboratoire pour l’opéra. Une plateforme d’expérimentation censée révolutionner les codes et les pratiques lyriques. Mais encore?

«En arrivant, Aviel Cahn a voulu rénover les codes et la relation à l’opéra», explique Tania Rutigliani, coordinatrice artistique du projet. «Le nouveau directeur a consulté les grandes institutions locales du spectacle en vue d’une collaboration autour de l’art lyrique. L’enthousiasme des partenaires a été si immédiat que les choses ont avancé rapidement.»