Classique

Orchestre de la Suisse romande: siècle II, saison I

Pour sa deuxième année à la tête de l’orchestre romand, Jonathan Nott invite à un voyage hors des sentiers battus. La directrice générale Magali Rousseau commente les étapes à venir

Ce ne sera pas une série comme les autres. La prochaine saison de l’Orchestre de la Suisse romande (OSR) se veut exploratrice. Elle s’inscrit dans la lignée initiée par Ernest Ansermet à la création de l’orchestre. Il fallait signaler une volonté affirmée de renouvellement pour entamer le deuxième siècle de la phalange genevoise. Jonathan Nott a profilé son programme dans l’état d’esprit qui l’anime: émotion, curiosité et ouverture. Magali Rousseau, directrice générale de l’OSR, a bien voulu commenter quelques chapitres de la prochaine programmation.

Lire aussi: Etourdissant Bartók à l’OSR

Orientation générale

«Sans parler de véritable thématique, on peut dégager trois grands axes autour de Richard Strauss (autre compositeur d’élection de Jonathan Nott avec Mahler) et de Chostakovitch (la musique russe fait partie de l’ADN de l’OSR) en lien avec Benjamin Britten (Britannique comme le chef). En résumé, la découverte et les mises en résonance s’invitent à l’affiche pour éclairer la tradition classique.»

Séries, billetterie et fréquentation

«Nous conservons les mêmes séries de 8 concerts Appassionato et Espressivo, avec un doublement des Concerts famille du samedi, qui remportent un vif succès, et ceux de Midi qui doivent encore rencontrer leur public. Ils passent de 3 à 6. Nous mettons en place des stratégies pour développer la fréquentation de 75%, en supprimant par exemple le doublement de concerts d’abonnement au profit de la reprise de certaines œuvres dans la série de Midi pour ceux qui n’auraient pas eu l’opportunité de venir le soir. Les tarifs n’augmentent pas.»

Chefs invités

«Nous accueillerons notamment Matthias Pintscher, Kazushi Ono, Bertrand de Billy, Pierre Bleuse, Lionel Bringuier ou Ludovic Morlot. Et nous misons sur Duncan Ward, protégé très prometteur de Simon Rattle.»

Solistes

«La palette est large. Pour les plus connus, nous compterons Elisabeth Leonskaja, Truls Mørk, Leonidas Kavakos (qui revient trois ans, une fois comme violoniste, une fois comme chef et une fois les deux ensemble), Renaud et Gautier Capuçon, Paul Lewis, Jean-Guihen Queyras ou Mikhail Petrenko par exemple.»

Artiste en résidence

«C’est une nouveauté enthousiasmante. Le compositeur français Yann Robin inaugurera le principe, avec trois de ses œuvres réparties sur la programmation (Quarks pour violoncelle et orchestre, Art of metal III pour clarinette contrebasse, formation de chambre et électronique, et, en création mondiale, Shadows III, Concerto pour quatuor à cordes et orchestre). Mais l’an prochain nous inviterons un pianiste, avant d’autres personnalités musicales. L’idée est d’instaurer une relation forte sur le long terme avec des artistes résidents. Un lien qui implique dans un travail approfondi les musiciens, chefs ou étudiants, et engendre des interactions avec les institutions musicales de la ville (HEM, Archipel, Lémanic ensemble…) ainsi que des rencontres avec le public.»

Créations

«Nous dégagerons un budget de 50 000 fr. par an pour deux à trois commandes ou co-commandes  par saison. C’est aussi la mission d’un orchestre que de s’inscrire dans son temps et de stimuler la création. Les deux compositeurs élus doivent être issus de la Suisse et de l’international, et représenter des esthétiques différentes. Richard Dubugnon (Helvetia, II. Via Lemania pour grand orchestre) et Dai Fujikura (Impulse, concerto pour piano) ouvrent la voie.»

Grand Théâtre

«La collaboration avec Aviel Cahn est très active. Nous choisissons ensemble les chefs invités, et le directeur musical de l’OSR interviendra chaque saison au moins une fois. Des personnalités connues de la direction figurent aussi dans le réseau du responsable de l’Opéra, ce qui est réjouissant. Mais si une expérience se révèle mauvaise, elle ne sera pas renouvelée.»

Tournées et disques

«La régularité des déplacements est essentielle pour la réputation, la visibilité et la progression de l’orchestre. La moyenne à l’OSR est d’une tournée annuelle et un voyage intercontinental tous les trois ans. L’an prochain, l’orchestre fera des sauts de puce en Espagne, en France et en Suisse. Et deux parutions discographiques sont prévues: une avec Kazuki Yamada et une avec Jonathan Nott.»


Saison 2019-2020 de l’OSR: www.osr.ch, 022 807 00 00.

Correction du 22 mars: Le nom d'une oeuvre et le paragraphe des chefs invités ont été modifiés.

Publicité