Oscar de la Renta, le gourou du glamour, s’en est allé

Mode Le grand couturier avait habillé Jackie Kennedy, Penélope Cruz et bien d’autres stars

Le célèbre styliste Oscar de la Renta, doyen des créateurs américains, est décédé lundi à l’âge de 82 ans dans sa maison de Kent, dans le Connecticut près de New York. Il souffrait d’un cancer depuis plusieurs années.

Dominicain qui avait obtenu la nationalité américaine en 1969, Oscar de la Renta était considéré comme l’un des plus grands couturiers du monde, connu surtout pour ses robes glamour et romantiques. Il avait signé le mois dernier la robe de mariée ivoire d’Amal Alamuddin, l’avocate et toute nouvelle épouse de George Clooney.

Sur des tapis rouges

Né en République dominicaine le 22 juillet 1932, Oscar de la Renta était devenu célèbre dans les années 60, en habillant notamment l’ancienne première dame Jacqueline Kennedy.

D’une famille influente – son père travaillait dans les assurances – il était parti à l’âge de 18 ans à Madrid, d’abord pour y étudier la peinture à l’Académie de San Fernando. Il avait très vite été passionné par la mode, et avait commencé comme apprenti chez Cristobal Balenciaga. Il était ensuite parti à Paris, pour devenir assistant d’Antonio Castillo chez Lanvin, et travailler pour Elizabeth Arden, avant de créer sa propre marque en 1965. On le retrouve ensuite dessinant une collection de haute couture pour Balmain de 1993 à 2002.

Il avait, durant sa carrière de plus de 50 ans, habillé la plupart des premières dames américaines: outre Jacqueline Kennedy, Nancy Reagan, Hillary Clinton et Laura Bush avaient fait appel à ses talents. Sans compter de très nombreuses actrices, célébrités et têtes couronnées, parmi lesquelles Sarah Jessica Parker, Penélope Cruz ou la reine Noor de Jordanie. «Ses vêtements sont allés à plus de remises de prix que Meryl Streep», plaisantait en 2012 le maire de New York et homme d’affaires Michael Bloomberg.

Le gentleman de la mode

Seul fils d’une famille de sept enfants, Oscar de la Renta semblait avoir une affinité naturelle pour l’élégance féminine. Ses robes glamour étaient à son image. Toujours élégant et gentleman, excellent danseur et philanthrope, à l’aise partout, Oscar de la Renta avait encore présenté une collection lors de la dernière fashion week en septembre à New York.

Il recherchait depuis des mois quelqu’un pour lui succéder à la tête de sa maison, basée à New York. Il y a tout juste une semaine, Oscar de la Renta avait annoncé la nomination de Peter Copping comme directeur de la création. Le directeur artistique chez Nina Ricci doit prendre ses fonctions le 3 novembre et présenter sa première collection à la fashion week en février. En annonçant sa nomination, Oscar de la Renta avait souligné qu’il entendait «participer activement à la transition».

Le styliste avait reçu de nombreuses distinctions durant sa carrière, dont le prix du Créateur de l’année du Conseil des créateurs de mode américains (CFDA) en 2000 et 2007, organisation dont il avait été président à deux reprises dans les années 70 et 80. Il avait aussi remporté en 1990 un prix du CFDA pour l’ensemble de sa carrière.

Les hommages ont afflué dès l’annonce de son décès. «Vous serez toujours le gentleman de la mode», a commenté sur Twitter le mannequin Naomi Campbell. «Nous avons perdu une icône de la mode», a également écrit Marc Jacobs.