On se rend au concert pour des moments comme celui-là. Les noms les plus prestigieux, les œuvres et les compositeurs les plus populaires n’y peuvent rien. L’alchimie opère, ou pas. Mercredi soir au Victoria Hall, la rencontre de l’OSR et de Jonathan Nott avec Britten, Chostakovitch et Gautier Capuçon était mue par la grâce de cette magie. Une véritable fête musicale, tragique, volcanique, lyrique, intime et collective.