Michel Hazanavicius. Gaumont. Bande originale: française (DTS, DD 5.1). Sous-titrage: anglais.

Les Césars ont donc boudé la meilleure comédie française proposée depuis des lustres. Qu'à cela ne tienne, et en attendant la reprise printanière de l'édition DVD – qui marque le pas, ces semaines –, n'hésitons pas à déguster à nouveau cette hilarante parodie de James Bond. Hubert Bonisseur de La Bath, alias OSS 117, est envoyé au Caire pour démêler l'enchevêtrement des intérêts américains, soviétiques, anglais et nationalistes dans la région. En un mot, «sécuriser le Proche-Orient». «Pas de problème», assure le valeureux espion, qui trouvera sur sa route un élevage de poulets, une secte islamiste et des squelettes au fond de la mer Rouge. Un Jean Dujardin en grande forme donne chair au personnage des romans de Jean Bruce, au moins sur son versant satirique. Dialogues perpétuellement décalés, collection complète des clichés du film d'espionnage, situations absurdes et bêtise sans fond du héros font de cet OSS 117 un chapelet de scènes appelées à entrer dans la légende. Pour de bonnes raisons: l'esprit caustique et décapant du scénario, et des acteurs qui s'en emparent avec allégresse. Cette bonne humeur est confirmée à la vision du bêtisier qui accompagne cette édition, avec un documentaire sur le tournage et un commentaire de l'acteur principal et du réalisateur, plutôt calmes, après coup.