Histoire

«Oublier l’humanité de Jésus, c’est amputer la foi»

Daniel Marguerat, professeur honoraire de l’Université de Lausanne, a passé cinq ans à travailler sur la figure du Nazaréen. Il nous présente cet «humain qui a parlé de Dieu comme nul autre ne l’avait fait auparavant»

La vie de cet homme-là nous a été racontée mille fois. Du Nouveau Testament aux évangiles apocryphes en passant par les mystères médiévaux, du catéchisme à la Bible en bande dessinée de notre enfance, des productions hollywoodiennes au travail des penseurs, des historiens, des archéologues et des théologiens.

Et pourtant, le sujet ne s’épuise pas. Au contraire. C’est ce que démontre le livre de Daniel Marguerat, Vie et destin de Jésus de Nazareth, une somme érudite et vivante qui invite son lecteur là où le Nazaréen est né, a vécu et a été mis à mort, en l’amenant à constater, d’abord, son humanité; puis il se penche sur sa postérité et l’édification de son mythe chez les chrétiens des premiers siècles, dans le judaïsme et l’islam.