jazz

Palatino, «Back In Town»

(2 CD Naïve/Musikvertrieb) On raconte du mythique Buddy Bolden qu’il serait mort fou pour avoir soufflé tellement fort dans son biniou que sa cervelle s’en serait échappée. Il est probable que Glenn Ferris ait pris chez son ancien boss Don Ellis, maître de toute démesure, ce genre de virage dont on ne revient pas...

Genre: JAZZ
Qui ? Palatino
Titre: Back In Town
Chez qui ? (2 CD Naïve/Musikvertrieb)

On raconte du mythique Buddy Bolden qu’il serait mort fou pour avoir soufflé tellement fort dans son biniou que sa cervelle s’en serait échappée. Il est probable que Glenn Ferris ait pris chez son ancien boss Don Ellis, maître de toute démesure, ce genre de virage dont on ne revient pas. C’est le chien fou de Palatino, quartette sans (prise de) tête où chacun se lâche sous l’œil complice des trois autres. Le texte de pochette parle d’un «train magique qui s’est remis en marche»: il y a bien quelque chose de ferroviaire dans le groove huilé d’Aldo Romano, bielle rythmique imparable capable d’unir en un même convoi le trombone farfadet de Glenn Ferris, la contrebasse sylvestre de Michel Benita et la trompette ivre de bel canto de Paolo Fresu.

Publicité