«Million dollar baby»

Oscar des meilleurs films, réalisateur, actrice (Hilary Swank, à droite) et second rôle masculin (Morgan Freeman), le film d'Eastwood n'a laissé à son seul concurrent, The Aviator de Martin Scorsese, que des cacahouètes, hormis la statuette du meilleur second rôle féminin (Cate Blanchett, à gauche).

Jamie Foxx

Découverte 2004, Jamie Foxx (à gauche), était nominé deux fois: meilleur second rôle dans Collateral de Michael Mann, statuette qui lui a échappé au profit de Morgan Freeman (à droite), et surtout meilleur acteur pour son incarnation de Ray Charles dans Ray de Taylor Hackford. Il devient le quatrième acteur noir à remporter cet Oscar, après Sidney Poitier, Denzel Washington et Halle Berry.

Martin Scorsese

L'auteur d'Aviator repart pour la cinquième fois bredouille. Bredouille, mais vainqueur cette année au nombre d'Oscars, cinq en tout: second rôle féminin (Cate Blanchett), photographie, montage, décors et costumes. Des médailles en chocolat face à la déception, par exemple, de ne pas être parvenu à hisser Leonardo DiCaprio sur la plus haute marche. Que le grand Scorsese se console, pourtant: Alfred Hitchcock (nominé cinq fois), Stanley Kubrick (quatre fois), Orson Welles ou Howard Hawks (une seule fois) n'ont jamais gagné non plus.

Les autres

Hormis Ray (meilleur acteur et mixage son) et Les Indestructibles (film d'animation et montage son) qui cumulent chacun deux récompenses, huit longs métrages se partagent huit Oscars: Eternal Sunshine of a spotless mind (meilleur scénario original pour Charlie Kaufman, Michel Gondry et Pierre Bismuth, photo), Sideways d'Alexandre Payne (adaptation), Neverland de Marc Forster (musique), Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire de Brad Silbering (maquillage), Spider-Man 2 de Sam Raimi (effets spéciaux), Carnets de voyage de Walter Salles (chanson), Mar Adentro de Alejandro Amenabar (film étranger) et Born into brothels de Zana Briski et Ross Kauffman (documentaire).