Festival novateur qui investit les lieux valaisans et s’investit pour eux, le PALP nous rafraîchit avec ses derniers ressacs entre nature, terroir et musique. Démarrée en avril, la manifestation a déjà essaimé ses événements dans une quinzaine de lieux dans le Valais comme ses fameuses Rocklettes, au sommet des montagnes du val de Bagnes, mélangeant concerts de rock et dégustation de mets au fromage. Pour atteindre ces cadres idylliques, le public doit souvent marcher ou prendre un bus, et les musiciens jouent non pas sur une scène, mais les pieds dans l’herbe. Exit les dispositifs encombrants: les organisateurs essaient de monter le moins d’infrastructures possible lorsqu’ils occupent ces espaces naturels.

Souple, ingénieux et poétique, le festival serpente à travers divers lieux historiques et culturels, alpages, lieux-dits et centres urbains valaisans. Samedi prochain, le concert – déjà complet – des Hermanos Gutiérrez, spécialistes du «western latin», aura ainsi lieu à la cabane des Becs de Bosson, dans le val d’Anniviers, offrant une vue panoramique du Bishorn aux Dents-du-Midi.

Concerts, vins et mets du terroir

Les rythmes deviendront plus frénétiques pour la clôture du festival le 24 septembre, avec une promenade viticole revisitée à travers les Coteaux du Soleil et baptisée «Saint-Cep». Les concerts s’enchaîneront à partir de 11h30, entremêlés à de belles surprises gustatives grâce aux vins du cru et aux mets du terroir. Axées sur les percussions, les deux dernières performances musicales s’annoncent exaltantes. D’abord avec les cuivres et les beats électroniques de la fanfare TechnoBrass, septet hors du commun venu tout droit de Rio de Janeiro. Puis avec Tshegue, ovni classé dans les bacs «afropunk», mais dont la fusion sonore puise autant dans la techno que dans le garage rock, ou encore dans la musique congolaise.

A Bruson, village de montagne élu quartier général par le festival, l’équipe du PALP s’engage activement pour la valorisation du territoire. Dans ce «village pilote» les familles apprécieront la balade poétique le long du bisse des Ravines, alors que les plus sportifs parcourront, à pied ou à vélo électrique, l’expo photographique en plein air sur 25 km.


PALP Festival, jusqu’au 24 septembre. Retrouvez tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».

Lire aussi: A Bruson, se promener le long d’un bisse enchanté