C’est en semi-confinement depuis son appartement de la Grande Pomme que Paola Antonelli nous répond. Figure de proue du Museum of Modern Art (MoMA), à New York, où elle est conservatrice du département d’architecture et de design ainsi que directrice de la recherche et développement, la Sarde d’origine esquisse le visage du monde créatif post-pandémie. Selon elle, la crise sanitaire va développer de nouvelles formes créatives, transdisciplinaires et davantage en lien avec les sciences du vivant et les technologies.

Après l’Asie et l’Europe, les Etats-Unis sont au cœur de la crise sanitaire qui paralyse le monde. Quels seront ses impacts sur le design et l’architecture, ainsi que sur l’industrie du luxe?