L’Opéra de Lyon ne peut pas se manquer. Il jouxte l’Hôtel de Ville, en plein coeur de la cité. Le bâtiment fut initialement conçu en 1756 par l’architecte du Panthéon, Jacques-Germain Soufflot. Remplacé et agrandi en 1831, le théâtre fut enfin ré-inauguré en grande pompe en 1993, à l’occasion de sa dernière rénovation par Jean Nouvel. La salle à l’italienne dont la façade de 1831 a été conservée, s’incruste aujourd’hui dans une architecture revue en hauteur sur pas moins de 17 niveaux. Une immense verrière coiffant l’édifice abrite enfin le ballet. Depuis sa réouverture il y a déjà vingt ans, et quelques problèmes architecturaux de jeunesse, l’Opéra luit comme une braise dans la nuit lyonnaise. Les soirs de représentation, une illumination rouge annonce de loin l’activité lyrique de la maison. A l’intérieur, le public rejoint la salle noire après avoir traversé des sas rouge vif ou siroté un verre dans le grand foyer abondamment doré à la feuille, sous la surveillance muette des 8 muses qui veillent sur la ville depuis le 7e étage.

Les directeurs:

Devenue scène nationale en 1996, l’institution lyrique fut dirigée longtemps par Louis Erlo, puis Jean-Pierre Brossmann. En 2003, elle a été confiée au Belge Serge Dorny, à l’époque directeur général et artistique du London Philharmonic Orchestra. Son contrat court jusqu’au 31 décembre 2014. Depuis l’annonce de son départ, les noms de papables qui circulaient avant que le processus ne soit enclenché comptent Laurent Spielmann de Nancy, Laurent Joyeux de Dijon, Caroline Sonrier de Lille et l’ex directeur du Grand Théâtre de Genève, Jean-Marie Blanchard, qui semblait figurer en bonne position. Mais la décision finale appartenant semble-t-il au maire, il faudra attendre le deuxième tour des prochaines élections municipales françaises du 30 mars, d’autant que Serge Dorny s’annonce lui-même candidat à sa propre succession (lire ci-dessus)....

Les chiffres:

La grande salle comporte 1084 places, l’amphithéâtre 220 et le péristyle peut accueillir 200 spectatteurs.

Les ouvrages présentés : 12 opéras, 4 ballets et 12 concerts environ par saison.

Tournées : 6 ballets 3 opéras et un concert cette année.

Budget : Un peu plus de 37 millions d’Euros dont 7,49 de recettes propres et 29,53 de subventions publiques réparties entre Etat (5,84), Ville (7,75) département et région (2,97 chacun), personnel mis à disposition (9,89) et autres subventions exceptionnelles (environ 89000 Euros).

Taux de fréquentation : 93,90% pour l’Opéra, 94,60% pour le ballet et 91,50 pour les concerts. Sur une saison, l’évaluation du nombre de spectateurs touchés s’élève à environ 217 400 personnes, en tenant compte de la programmation de la grande salle (85 000), de l’amphithéâtre (25 000), des scolaires (10 200), du péristyle (33 700), d’autres lieux à Lyon (15 100), de la musique de chambre (643) et des tournées (47 500).