repères

Parutions autour du couple Sofia et Léon Tolstoï

Traductions et retraductions saluent le centenaire de la mort de l’auteur de «Guerre et Paix»

Léon Tolstoï, La Sonate à ­Kreutzer (nouvelle trad. de Michel Aucouturier), Sofia Tolstoï, A qui la faute? et Romance sans paroles (trad. d’Eveline Amoursky), Léon Tolstoï fils, Le Prélude de Chopin (trad. d’Eveline Amoursky). Préface de Michel Aucouturier. Ce recueil de 369 pages est paru aux Editions des Syrtes cet automne.

Sofia Tolstoï, Ma Vie (trad. de Luba Jurgenson et Maria-Luisa Bonaque). Avant-propos de Vitali Remizov (directeur du Musée Tolstoï à Moscou), préface de Luba Jurgenson. Ce journal intime de Sofia Tolstoï – 1060 pages – paraît, également cet automne, aux Editions des Syrtes.

La Sonate à ­Kreutzer de Léon Tolstoï et A qui la faute? de Sofia Tolstoï viennent de paraître, regroupés en un recueil de 352 pages, chez Albin Michel, dans une nouvelle traduction de ­Christine Zeytounian-Beloüs.

Publicité