Sur nos visages, des romans papillonnent, énigmatiques. Ils attendent leur lecteur, celui qui transformera le vol d’ombre en chant. Le Français Pascal Rambert, 57 ans, possède ce talent: il écrit dans l’éblouissement d’un regard, dans la stupeur d’un corps, dans la gaieté qu’une fraternité inattendue excite. Depuis qu’il a 20 ans, l’enfant de Nice offre à ses acteurs, lionceaux en lisière de jungle ou fauves affamés, des pièces qui sont une extension de leurs vies.