Une petite troupe dépenaillée fait route sur un chemin de poussière. Il s’agit de l’arroi de Berlocchio de Caguelance, marcomte de Triroupette, accompagné de sa jeune épouse, la très grasse Bernarda de Montbraquemart. Ces gens d’armes, ainsi qu’un curé libidineux et un conseiller servile qui, sur le modèle de Don Quichotte, a adopté le plat à barbe en guise de couvre-chef, vont prendre possession du château que les jeunes époux ont reçu en cadeau de mariage.