Le premier roman de Patrick Hofmann, «Die Letzte Sau» remporte le 13e Prix Robert Walser. L’ouvrage raconte comment dans une ferme de l’ancienne RDA, destinée à l’abandon par ses propriétaires, a lieu une dernière grande rencontre familiale lors de laquelle doit être abattu un cochon. De manière impressionnante, l’auteur réussit à amplifier cette scène par un tissu narratif qui déborde les limites bien définies des actions et de la pensée des personnages sans jamais dénigrer ceux-ci. Ce roman-comédie hautement symbolique reflète l’expérience allemande de la vie dans la guerre et sous les dictatures, de la survie par la ruse et par l’honnêteté. Tout ceci est cadré par la scène d’un festin boucher existentiel et ses énormes excès sensuels.

Le jury sous la direction de Hans J. Ammann (Bienne) était composé de Kurt Neumann (Vienne), Robert Schindel (Vienne), Simone Fässler (Zurich) et Simon Koch (Lausanne). Le prix est doté de 20 000.- francs . Il est remis tous les deux ans pour une première œuvre en prose en allemand ou en français. La remise de prix aura lieu le 18 avril à Bienne.