série

«Peaky Blinders» revient à son époque

La série de truands des années 1920 revient pour une cinquième saison axée sur l’histoire de son temps, à commencer par le krach de 1929. Une saison mineure, mais réussie

Ces jours, Nick Cave revient avec Ghosteen, des chansons d’une infinie mélancolie. Et Peaky Blinders refait surface, toujours aussi dure, martelant ses extraits secs du Red Right Hand de Nick Cave dans de permanentes ténèbres.

La cinquième saison de la série créée et écrite par Steven Knight, sur une famille des brigands des années 1920 à Birmingham puis ailleurs, n’est sans conteste pas la meilleure de l’ensemble jusqu’ici. Elle a un air de transition, de cadrage pour un nouveau chapitre qui s’annonce plus sombre encore.