Beatrice Alemagna. Un Lion à Paris. Autrement. Dès 6 ans

- Beatrice Alemagna est une jeune femme sensible, intelligente et talentueuse. Lors d'un récent salon du livre, il lui avait été demandé d'évoquer sa démarche; elle le fit en rendant hommage, clichés à l'appui, à tous les artistes qui avaient compté pour elle: merveilleuse leçon de modestie que de s'effacer ainsi derrière ses admirations formatrices!

Son dernier ouvrage, Un Lion à Paris, renouvelle poétiquement le regard que l'on peut poser sur une ville, mais montre aussi, et souvent avec humour, le poids de nos attentes, de notre culture, dans la compréhension ou au contraire l'incompréhension de ce qui nous entoure. Un lion s'ennuyait dans sa savane, «alors un jour il partit chercher un travail, un amour, un avenir». Si cet album trace délicatement quelques frontières chagrines entre les rêves des migrants et la réalité du déracinement, il propose surtout une flânerie pleine d'esprit entre Café de Flore et salles du Louvre, entre Seine et Sacré-Cœur. Il dit aussi que si l'on parvient à trouver sa place, où que l'on soit et selon les hasards de l'existence, alors le bonheur devient possible.

Les images de Beatrice Alemagna, à la fois belles et complexes, sont si inventives que l'on passe souvent sous silence le texte de ses albums: c'est une erreur, lui aussi mérite notre admiration.

Erlend Loe. Kurt et le poisson. Trad. de Jean-Baptiste Coursaud III. de Kim Hiorthoy. La Joie de lire. Dès 10 ans

- Erlend Loe, jeune et talentueux auteur norvégien, propose à ses lecteurs un tour du monde peu banal. Kurt est conducteur de «chariot élévateur transpalette». Il exerce ce métier pour nourrir sa famille. Un beau jour, il trouve un poisson gigantesque, échoué au bout du quai; de quoi manger pendant des semaines…

Pourquoi dès lors continuer à travailler? Pourquoi ne pas partir, n'importe où, «pourvu que ce soit loin», avec femme, enfants et poisson sur le chariot élévateur?

Un style charmant, naïf et minimaliste: ces trois adjectifs qualifient aussi bien le récit lui-même que les illustrations qui l'égaient généreusement!

Nikolaus Heidelbach. La Reine Gisèle. Ed. du Panama. Dès 8 ans

- «Un jour, papa est parti tout seul avec moi en vacances au bord de la mer.» Chaque soir, le père raconte à sa fille l'histoire de la Reine Gisèle, enfant tyrannique échouée sur une île et qui tente de tout y régenter.

Un album de Nikolaus Heidelbach est toujours un événement: ici, par une subtile mise en abyme, il parle du désir de toute-puissance de l'enfance, mais aussi de la magie des histoires partagées – sur le déroulement desquelles en revanche, ce sont les adultes qui règnent en maîtres absolus! De superbes illustrations rythment cette onirique robinsonnade féminine.

Maja Celija. Les Grandes VacancesAutrement. Dès 6 ans

- Comme en miroir de l'ouvrage ci-dessous, voici, par la grâce des seules images, l'évocation d'un appartement délaissé par ses habitants le temps des vacances. Des personnages quittent les photographies, sortent des cadres et des sous-verre, investissent l'appartement, détournant joyeusement habits et objets de leurs fonctions habituelles.

Maja Celija est une jeune artiste croate à suivre: elle nous propose ici un ouvrage fait d'atmosphères, d'impressions fugaces que renforce sa parfaite

maîtrise des couleurs; cet

album provoque de durables éblouissements, tant par la beauté de ses images que par l'inventivité malicieuse de leur conceptrice.

Kate Banks. La Maison des grandes vacancesIll. de Georges HallenslebenGallimard Jeunesse. Dès 5 ans

C'est une maison bleue… une maison de vacances, bruissant de vie, de cris, d'eau qui coule et d'odeurs de cuisine. Mais quand les jours raccourcissent, que les valises se ferment, que devient-elle?

Ce bel album propose un contraste intéressant: les couleurs fortes, généreuses de Georg Hallensleben se mettent au service d'une histoire très simple, faite de quelques touches de vie (la chatte qui cherche un peu de chaleur, la souris qui croque quelques

miettes), mais surtout de beaucoup de silence. On est dans un temps suspendu, au cœur d'un cycle bientôt célébré et on s'y sent bien.

Ulrike Blatter. Trajets III. de Philippe Dumas. Bilboquet. Dès 14 ans

Philippe Dumas vit à Genève, Ulrike Blatter à Montreux; ensemble, au gré de ce bien nommé Trajets, ils emmènent le lecteur vers les paysages de France, mais aussi d'Allemagne où vit la fille de la narratrice. Au fil des pensées, des rêveries, des souvenirs et anticipations

qui naissent selon le rythme si particulier d'un voyage

en train, délicatement rendu par la narration, le lecteur découvre les encres grises de Philippe Dumas, traits de pinceau raffinés, lignes de fuite, panoramas saisis au vol et juste rehaussés de quelques touches d'un jaune doré. Superbement édité, ce livre illustré s'adresse à ceux qui se laissent transporter par les émotions de la vie.