Marché de l’art

Les pépites du Parcours des Mondes

Salon de référence pour les arts extra-européens, le Parcours des Mondes fête ses 18 ans dans le quartier des Beaux-arts du 6e arrondissement parisien. Du 10 au 15 septembre, des marchands spécialisés en archéologie viendront grossir les rangs de cette manifestation très attendue, qui reste néanmoins centrée sur les arts premiers

En 2002, lors de la première édition du Parcours des Mondes, quelques marchands parisiens s’étaient montrés réticents à l’idée de participer et d’apporter leur contribution financière à ce salon à ciel ouvert qui se déroulait dans leurs murs ou sous les fenêtres de leur quartier. Dix-sept années ont passé et les voix discordantes ont fait place au satisfecit.

Signe de l’engouement suscité par cette manifestation, les 64 emplacements réservés aux galeries ont, de nouveau, tous été pris d’assaut. Trente postulants ont dû être recalés. «Le taux de renouvellement est de 95%. Le Parcours des Mondes est, aujourd’hui, la foire d’art tribal la plus importante de la planète», insiste le directeur Pierre Moos, qui pilote aussi la revue Tribal Art Magazine.